Jones Day 2014

• Jeu de Paume •  

Jour 1 ] Photos ] Tableaux ] Info ]

JEU de PAUME PARIS - "PRIX JONES DAY"
du 10 au 12 octobre 2014


Tous les Tableaux

Finales
Coline Aumard (1N I2) 3-0 Enora Villard (1NI9)
                             11/6, 11/4, 11/1
Christophe André (1N6) 3-0 Johan Bouquet (1NI)
                             11/4, 11/8, 11/7
Petites Finales
Léa Moineau (2A35) 3-2 Lauriane Maingot (1N31)
                           12/10, 11/5, 8/11, 8/11, 11/6
Auguste Dussourd (1N14) 3-0 Damien Volland (1NI12)
                            14/12, 11/5, 11/8 (45m)


Yves Hervouet des Forges, Pierre Heitzmann, Christophe et Johan

BELLE REMISE DES PRIX

Après une finale homme 100% Jeu de Paume, remportée par Christophe André, de main de maître, malgré une belle défense de Johan Bouquet, un peu fatigué plus mentalement que physiquement m'a-t-il semblé, de son match du matin contre Damien Volland, Johan Westerholm nous a fait une présentation bien organisée et rapide.

Comme on les aime!

De nombreux joueurs avaient été obligés de repartir tôt - surtout ceux qui habitent dans le sud, à cause des risques de coupure de lignes ferroviaires dues aux intempéries qui touchent la région Nîmoise.

Mais nous avons eu de nombreuses bises et récompenses diverses remises par Johan bien sûr, par le Président du Club Pierre Heitzmann, représentant également le sponsor titre Jones Day, et aussi l'Adjoint au Maire du 16ème arrondissement, Mr Yves Hervouet des Forges.

Si Pierre et Johan ont remercié Danny Mandil bien sûr, grand orchestrateur de l'évènement, mais aussi son équipe Yvana, Kelly, Juliette, Tiffany, et bien sûr sa femme Isabelle, Mr l'Adjoint au Maire a tenu à renforcer la volonté de la Mairie de soutenir les initiatives du Jeu de Paume pour les années à venir. Ce qui est une excellente nouvelle!

De la même façon, Jean-Denis Barbet, président de la Ligue de Paris, a tenu à remercier le Jeu de Paume pour non seulement l'organisation du tournoi hommes, mais surtout pour le soutien sans faille que le club parisien apporte au Squash Féminin français.

Là encore, totalement d'accord...



Coline, vainqueur du tournoi, et déjà venue en 2011, a tenu à souligner l'importance que les Nationaux ont pour les joueuses:

"Je ne comprends pas pourquoi si peu de filles du top 10 sont présentes sur ce tournoi. Deux joueuses seulement, ce n'est pas suffisant, c'est nul en fait, et je me charge de leur dire à la prochaine occasion. Nous nous devons de soutenir les clubs qui organisent des Nationaux, et je ferai toujours de mon mieux pour être présente sur ces évènements."

Bon, ça, c'est fait.

Les joueurs - Christophe et Coline - ont tous les deux remercié le club, les sponsors, Dany et son équipes, et même SiteSquash, que les Dieux du Squash les bénissent mes petits.

Un très beau tournoi, bien joué, d'excellents matches, bon esprit, pas de problème d'arbitrage, bref, j'ai hâte d'être à l'édition prochaine...
 



"Très content de mon tournoi, et surtout de remporter le tournoi dans mon club, cela fait maintenant deux ans que j'ai signé au Jeu de Paume, mais c'est la première fois que j'y brille!

C'est mon second tournoi depuis la reprise, je me suis senti mieux que ce matin, pas trop fatigué, et des bonnes sensations, en résumé, un bon ressenti sur le match.

Je voudrais aussi remercier Johan, on se connait bien, on s'entraîne souvent ensemble. Mais je pense qu'aujourd'hui, j'ai été solide, physiquement, plus carré dans le jeu. C'est ma deuxième année PSA, je prends de l'expérience, moins de fantaisie, plus de sérieux...

                        
Je me suis compliqué la tâche ce matin contre Damien qui a très bien joué, c'est passé...

Très heureux d'avoir eu l'opportunité de jouer contre un joueur du niveau de Christophe une nouvelle fois, mais une nouvelle fois tarif 3/0 même si j'estime avoir bien joué et bien poussé, mais bon pas de secret...félicitations au gros bébé.

Merci à Danny pour le JA, et toi Framboise d'avoir été la !

                          

   


Au début, j'ai un peu confondu vitesse et précipitation. J'essayais de travailler sur la vitesse - je sais que c'est la bonne tactique contre Enora, mais j'ai joué trop tôt, et non pas plus vite à certains moments, d'où quelques fautes.

Mais ma tactique était de l'épuiser physiquement, même si le squash n'était pas parfait. Et j'ai vu que dans le deuxième et le troisième, elle n'était plus aussi présente physiquement. C'était donc la bonne tactique!
           

COLINE DOMINE

Premier jeu bien accroché, de beaux échanges, de belles attaques de part et d'autre, mais la tactique de "pick up the pace" de Coline marche à merveille, et dans le second et le troisième, Enora est à court d'énergie, et ne peut plus gêner la numéro 2 française....

Le premier jeu était là où j'ai le mieux joué, parce que si elle attaquait, moi aussi. Je sais que c'est ce qu'il faut faire contre Coline, on ne gagne pas si on joue sur la défensive. J'ai bien joué, je l'ai bien poussé, elle a même fait quelques fautes.

Dans le 2ème et 3ème, je ne pouvais plus attaquer suffisamment, je suis tombée dans le piège de jouer sur la défensive, ce qui ne marche pas avec elle.

J'ai perdu mes largeurs, et je lui ai donc permis d'attaquer plus facilement...

                         

LEA & LAURIANE : QUELLE BATAILLE

"Belle Bataille" a commenté Papa Maingot à la fin de la petite finale, et je suis bien d'accord. Deux joueuses un peu fatiguées de leur tournoi, mais accrocheuses, battantes, guerrières, sans aucune animosité, ni contact inutiles, fair-play. Bref, un bonheur de match.

Si Léa arrache le premier 12/10, c'est plus facile dans le second, 11/5. Mais quand on pense que la petite Laurianne - bien essoufflée - va plier la raquette, retournement de situation. Second souffle pour la Royannaise, et la Brestoise qui fait erreur sur erreur, trop de précipitation. 11/8 pour Lauriane, et même scénario/score dans le 4ème.

Balle au centre, et on croit cette fois que c'est la Brestoise qui fatigue, quand elle enchaîne faute sur faute au début du 5ème. Mais le second souffle arrive pour Léa, tandis que Laurianne perd le sien pour finir sur les rotules, littéralement. 11/6 pour Léa mais quel match.

Un vrai bonheur. Merci mesdemoiselles.


JOUR 1


PHOTOS
 
TABLEAUX

PREMIER TOUR, HUITIEMES, QUARTS



"Je me suis reposé sur les deux premiers, j'ai arrêté, plus de poids dans la balle... Je me disais qu'en faisant durer les échanges, il finirait par craquer physiquement, mais non.

Du coup, c'est lui qui met du poids dans la balle dans lest trois derniers. Et même s'il y a eu des séquences où j'ai bien attaqué... pas suffisant.

Ca fait ....
      



J'ai senti tout de suite qu'elle était un peu fatiguée de son match d'hier, plus mentalement que physiquement. Elle n'arrivait pas à se relâcher, et ce n'est que dans le 3ème qu'elle a pris un peu de plaisir, qu'elle a laissé aller, et c'était bien mieux.

Pour la finale, je ne prends rien pour acquis, je vais essayer de mettre en place ce qu'on travaille avec Philippe. C'est sûr que c'est un peu dommage de jouer quelqu'un avec qui on s'entraîne tous les jours, on se connaît par coeur, mais bon, on va faire un bon match, et donner le maximum toutes les deux.
     

Demi-finales femmes

Coline Aumard (1NI I 2) 3-0 Lauriane Maingot (1N 31)
                            11/5, 11/0, 11/3
Enora Villard (1NI 9) 3-0 Léa Moineau (2A 35)
                           11/4, 11/5, 11/9

Demi-finales hommes

Christophe André (1N 6) 3-1 Auguste Dussourd (1N 14)
                          11/7, 11/7, 9/11, 11/6
Johan Bouquet (1NI ) 3-2 Damien Volland (1NI 12)
                          10/12, 9/11, 11/3, 11/5, 11/7

Auguste, un peu juste...

Après sa grosse bataille contre Baptiste, l'Auguste, il a été un peu juste physiquement au 4ème. Mais encore une fois, un beau match, de longs échanges, Christophe bien motivé pour décrocher ce titre malgré une petite crève qui nous le fait tousser bien souvent! "J'en ai marre, je te jure, même moi, ça me fatigue de m'entendre tousser!".

Gros effort d'Auguste devant un public bien logiquement acquis à sa cause, et bien conseillé par la numéro 2 française Coline Aumard, très occupée ce week-end entre jouer, coacher, et même faire du baby sitting... Blesssssss....

Auguste est en progression, il lui manque peut-être un tout petit peu de physique, et aussi, ses "flicks" faits un peu trop souvent ouvrent le court à ses adversaires. Peut-être en user un peu moins fréquemment. Mais toujours un joli toucher....

Damien, c'était presque....

Au son de la raquette qui a volé puis atterri quelque part dans le corridor du Jeu de Paume, je savais que c'était Damien qui avait perdu. Le bruit, résultat de la frustration du jeune Nîmois incapable de gagner un troisième jeu - comme le dit Jonah Barrington, le plus difficile c'est de gagner le 3ème jeu, résume bien le match.

Un Johan très tendu avant le match, et un Damien par contre bien relâché, et ce sont deux jeux très intenses et serrés qui penchent du côté du Nîmois. Et puis.... vague qui déferle dans le cerveau de Damien, tandis que Johan lui trouve un peu mieux son jeu, sa tête, et son déplacement.

L'expérience a encore frappé....

Au début du match, je suis tendu comme un string, et Damien n'est jamais aussi dangereux que quand il est relâché!

En fait, je travaille comme coach toute la semaine, donc quand j'arrive en tournoi, j'ai envie de me faire plaisir, de me détendre, et c'est tout l'inverse! Pourtant, je sais que maintenant que j'ai quitté le circuit PSA, je ne devrais pas trop me mettre la pression quand je fais des tournois! Donc, pas content ni de mon attitude tendue, ni de mon squash au début du match...

Je suis en train d'essayer de partir aux US, j'avais une opportunité qui est tombée à l'eau, une autre est en train de se profiler, on va voir. Je suis très content de ma vie en ce moment. Après un gros passage à vide dans ma vie privée, je me suis bien remis, et cette dépression était "un blessing in disguise", je suis bien plus heureux maintenant que je ne l'ai été.
                              

Enora en Finale

Cela devait un peu tirer sur les muscles pour la Brestoise Léa Moineau ce matin après son match 3/2 d'hier contre Mylène.

Donc, quelques erreur de Léa, surtout au niveau du timing de la balle - vous savez, quand vous perdez l'habitude de jouer, et que vous êtes juste un tiny bit en retard sur la balle, et que vous arrivez dessus, et zooom, vous la rater. Extrêmement frustrant - et fatiguant!

On sentait le squash de Léa encore bien présent - grosses accélérations, boasts, mais un petit manque de match fait la différence. De l'autre côté, Enora n'a pas fait le match du siècle, mais elle a assuré et fait son boulot. Un peu trop d'erreurs, mais une bonne construction des échanges lui ont donné l'avantage dans les deux premiers jeux.

Dans le 3ème, Léa, bien décidée à ne pas perdre 3/0, a donné un grand coup d'accélérateur, la fierté, ça aide à trouver des forces quand on en n'a plus.... 7/7, 9/9, tout était possible. Mais c'est la Rennoise qui finit par s'imposer, de justesse, 11/9.

Coline contre sa Copine d'Entraînement

Bon, la petite Laurianne était un peu fatiguée de son match d'hier, un cinq jeux, ça laisse des traces. Coline a bien assuré qu'elle serait fraîche pour affronter Enora - qui s'entraîne également à Créteil. Au moins, elles sauront toutes les deux à quoi s'attendre!

   

   

Jones Day 2014

[HOME]

www.sitesquash/jeudepaume