Mercredi

• Ile Rousse  •  •  •

 

Tournoi 2017

Juniors

Tournoi 2016

Tournoi 2015

Tournoi 2014

Tournoi 2013
WSA 2012

Tournoi 2012

News 2011

Tournoi 2011

Tournoi 2009
Tournoi 2008
Tournoi 2007
Tournoi 2005
Club du Mois
Divers
 



      

 

  Home ] Jeudi ] [ Mercredi ] Mardi ] Lundi ] Dimanche ] Samedi ] Photos ] Intro ] 2016 ]


LES PHOTOS        LE STREAMING

TABLEAU HOMMES

TABLEAU FEMMES

TABLEAU JEUNES

TABLEAU FEMMES 3/16

TABLEAU FEMMES 17/32

TABLEAU HOMMES 3/16

TABLEAU HOMMES 17/32


TABLEAU HOMMES 33/48

TABLEAU HOMMES 4964

TABLEAU HOMMES 65/80


Programme de mercredi

JOUR DES QUARTS

[1N14] Maud Duplomb 3-1 [2B85] Marianne Villier
                             11/6, 11/5, 11/6
[1N31] Léa Barbeau 3-0 [2A40] Noëllie Marchetti
                             11/9, 15/13, 11/8
[1N16] Faustine Gilles 3-0 [2A50] Niki Shemirani
                             11/3, 11/8, 11/4
[1N15] Cyrielle Peltier 3-0 [2A55] Ninon Lemarchand
                            11/8, 11/4, 11/3

[1N11] Benji Aubert 3-0 [2B109] Manu Villiers
                            11/6, 11/6, 11/6
[1N28] Mathieu Huin 3-1 [2A45] Théo Parent
                             11/6, 5/11, 11/3, 11/8
[1N17] Camille Serme 3-0 [2B70] Sam Gould
                             11/4, 11/7, 11/9
[1N16] Antoine Petrucci 3-0 [2B80] Myles McIntyre
                            11/7, 11/6, 11/7


Mardi

Honneur aux Dames

Nous avons commencé par Maud Duplomb - dont il a fallu occuper la fille qui ne comprenait pas du tout pourquoi elle ne pouvait plus jouer sur le court avec sa maman - contre Marianne Villier.

Après avoir essuyé la pluie de 10mn - il pleut genre 1 fois tous les trois mois, ça, c'est fait - Marianne a tenté de contrecarrer le jeu solide de Maud, mais n'a pas réussi, malgré de très bonnes longueurs en particulier sur le revers - là où elle a gagné le plus de points me semble-t-il.

Marianne sera sans doute un peu frustrée à la fin du match, elle n'aura pas vraiment pu courir et jouer comme elle sait le faire, tandis que Maud s'avance tranquillement en demie contre... la suite au prochain épisode...

Un gros, un très gros match de la petite Léa Barbeau, qui m'a impressionnée aujourd'hui, non seulement par son jeu, mais aussi par sa concentration et son mental. Jouer une joueuse aussi expérimentée, forte physiquement et mentalement que l'est Noëllie Marchetti, devant son public tout acquis bien logiquement à sa cause, ce n'était pas de la tarte, et gagner en trois, c'est une performance superbe.

Premier jeu, Léa domine par ses frappes précises et puissantes, à la fois en coup droit et revers, et Noëllie, qui s'est pris un gros orage pour venir, n'est peut-être pas aussi concentrée sur le match qu'elle peut l'être.

Le deuxième est crucial. Les deux filles sont au coude à coude, 3/3, 5/5, Léa prend l'avantage, 10/8, mais Noëllie s'accroche, sauve deux balles de jeu, puis une troisième, pour en avoir une elle aussi à 12/11, une autre à 13/12, mais c'est Léa, encouragée par la seule voix de Sophie Dugas, qui arrache le jeu, 15/13.

Noëllie ne jette pas l'éponge, elle mène au 3ème, 4/2, 7/4, mais Léa reprend le contrôle du T, retrouve ses frappes et sa concentration après une balle litigieuse, marque 5 points d'affilés et le jeu/match, 11/8. Intense et beau ce match était.

Faustine Gilles s'est imposée facilement dans le premier jeu contre la jeune Iranienne de 14ans, Niki Shemirani, trop facilement peut-être, et s'est sans doute un peu relâchée.

Il n'en fallait pas plus pour la junior trouve de très bonnes frappes sèches et de bonnes longueurs, pour mener 6/4. Faustine recadre, mais c'est serré, 8/7 Faustine, qui déroule, 11/8 et conclue le dernier 11/4.

L'élève contre le Maître, c'était le match Ninon Lemarchand contre son entraîneur Cyrielle Peltier.

Un gros premier jeu, où la petite a bien appliqué les principes inculqués, mais les deux suivants dominés logiquement par Cyrielle, qui avant sa blessure, faisait partie de l'équipe de France senior....

SUIVENT CES MESSIEURS

Benjamin Aubert a fait le spectacle avec un Manu Villier qui a fait du bon travail, bonnes longueurs, bougeant bien, courant beaucoup et trouvant quelques jolis points gagnants.

S'il n'y avait pas de doute sur le gagnant, le match fut très plaisant à regarder, et les spectateurs encourageaient bien sûr le challenger, un très bon esprit, parfait dans l'atmosphère convivial du tournoi...

Encore un trois zéro, mais qui aura bien fait travailler les deux joueurs, Antoine Camille Petrucci, d'Île-Rousse, contre un stagiaire de Thierry Lincou, USA, Myles McIntyre.

Des échanges longs, bien construits, l'Américain qui arrive à bien lire les coups tordus de notre Piaf National, surtout au début du 2ème, 4/0 pour Myles, encouragé par les petits jeunes stagiaires soutenant l'un des leurs! L'américain n'a jamais été distancé aux points, et s'est bien accroché.

Le dernier point, à l'image du match, intense, long, grande vitesse, et de toute beauté!

 

Notre Camille Nationale n'aura toujours perdu un jeu depuis le début du tournoi, mais le spectacle a été superbe aujourd'hui, grâce à un Sam Gould qui n'aura pas hésité à se jeter littéralement au sol pour tenter de sortir les attaques aussi bien à l'avant qu'à l'arrière du court de la numéro 2 mondiale.

Le premier jeu, beaucoup trop de fautes de l'Américain, assistant de Thierry Lincou, qui tente trop, trop vite, 11/4. Mais il devient plus patient dans le 2ème, même si Camille domine tout du long, 5/2, 7/4, 10/5, 11/7.

Le 3ème voit Camille faire quelques fautes directes - rares chez elle, all credit to Sam -, 5/5, 6/4, 9/6, 10/7. Sam joue son va-tout, sauve une balle de match, une deuxième, mais finit par s'incliner contre la Française,  11/9.

Et pour finir cette soirée, un match que j'étais contente de ne pas avoir à arbitrer - c'est Camille qui s'y est collée. Et je pense que c'est un match qui aurait pu tourner à l'aigre si nous n'avions pas eu un arbitre de la qualité de Camille.

Beaucoup de contacts, deux joueurs au style différent, l'un plus physique - Mathieu Huin - l'autre plus en toucher - Théo Parent, mais malheureusement, deux styles qui ne s'accordaient pas trop aujourd'hui.

Un premier jeu qui va à Mathieu, menant depuis le début, et un second dominé cette fois par Théo, qui ne semble pas du tout dans le 3ème - fatigue peut-être?

2/1 pour Mathieu donc, un quatrième très serré, des échanges longs, de nombreux lets, des explications claires de Camille qui temporise la testostérone, 2/2, 3/3, 6/5 Mathieu, 8/7.

Enorme rally, 9/7, un autre énorme rally, 8/9. Tout est possible, mais non, la puissance de Mathieu fait la blague comme on dit en corse, 11/8.

Camille Serme invitée à la fête
Par Xavier Romieu

Pour sa première participation à l’open île-roussien, la n°1 Française, Camille Serme, a reçu un accueil à la hauteur de sa saison, extraordinaire. Ovationnée dès son arrivée au club, la Cristolienne a particulièrement apprécié cette entrée en matière.

Vous attendiez-vous à un tel accueil ?
Pas du tout, j’ai été très agréablement surprise. Je connaissais le club pour y être venue avec Antoine-Camille Petrucci il y a quelques années, et je connaissais également la réputation de ce tournoi, mais je dois dire que je ne m’attendais pas à cela. Un grand merci à tous.

Vous êtes inscrite dans le tableau Homme, en tant que TS n°3, quelles ambitions aurez-vous ?
Je viens de passer une semaine de vacances après une longue saison, c’est une reprise pour moi sans grandes ambitions au niveau des résultats. Je vais essayer de prendre du plaisir sur les courts et de m’accorder quelques moments de détente. Etre dans le dernier carré serait déjà bien, mais ce n’est pas le plus important.

Vous allez y affronter Petrucci, votre partenaire d’entrainement ?
Ce sera un grand plaisir. Avec le Piaf, nous nous connaissons depuis que nous sommes petits. Nous étions même en équipe de France jeune ensemble, et maintenant qu’il travaille sur Paris nous nous entrainons régulièrement ensemble. Il me permet de pousser physiquement aux entrainements, mais il est également capable de s’adapter en fonction des adversaires que je vais jouer. En dehors du court, c’est quelqu’un de toujours souriant et très agréable.

Après une superbe saison, où vous avez été élue meilleure joueuse de l’année, quels seront vos objectifs pour l’an prochain ?
Il y aura bien évidemment les championnats du monde en décembre en Manchester, où il faudra se préparer pour être au top. Ensuite, gagner des World Séries et rester dans le top 3 mondial, et pourquoi pas un peu plus haut.

Vous reverra-t-on à L’Ile-Rousse ?
Oui, très volontiers. J’apprécie énormément l’ambiance ici, c’est un vrai club, qui est capable d’organiser des compétitions de haut niveau, comme en ce moment, tout en gardant un esprit de famille. C’est très appréciable et cela donne envie de revenir.


DIMANCHE  SAMEDI  LUNDI  MARDI

    

Mercredi