France 2017

• 5RSquash • Vendargues •   

[ France 2017 ] Demies ] Quarts ] Jour 1 ] Photos ] Présentation ] Tableaux ] Exhibition 2016 ] France Interclubs ] Presse ]

Championnat de France Elite 1ère série


Dernier Article Fédéral

Dimanche 12 février - Finales

Finales
[1] Coline Aumard 3-0 [5/8] Julie Rossignol
                        11-7, 11-1, 11-3 (23mn)
[2] Lucas Serme 3-2 [1] Grégoire Marche
                       4-11, 11-8, 11-5, 3-11, 11-8
 

Petites Finales
[3/4] Laura Pomportes 3-0 [3/4] Chloé Mesic
                           11-4, 11-7, 11-6 (25mn)

[3/4] Geoffrey Demont 3-1 [5/8] Auguste Dussourd
                          16-14, 11-13, 11-9, 11-4 (58m)
 


Demies

Quarts
1er
Tour

Photos
Page Fédérale

[3/4] Laura Pomportes 3-0 [3/4] Chloé Mesic
                           11-4, 11-7, 11-6 (25mn)

Laura déroule sur Chloé en perdition

Laura était très en forme aujourd’hui, bien motivée pour aller chercher la médaille – même si elle espérait un peu plus qu’une médaille de bronze. En face d’elle, une Chloé qui en fait n’est jamais rentrée dans le match.

Mentalement extrêmement atteinte par sa défaite de la veille, Chloé était un navire sans gouvernail sur ce court vitré… Elle avait du mal à gérer les coups droits profonds de son adversaire, et n’a commencé à attaquer et à vraiment jouer son jeu que dans le 2ème jeu.

Après la perte sèche du premier jeu 11/4, on pensait que le 2ème serait sur le même score – alors que le squash était bien plus accroché et intense – mais Chloé s’arrache pour ne perdre que 11/7.

Le 3ème est le plus serré des jeux, Chloé le dos au mur et Laura bien décidé à monter sur la « boite », 2/2, 3/3, 4/4, 5/5, 6/6, mais Laura appuie sur la pédale puissante et longueurs, et marque les 5 points suivants, 11/6, 25mn…

J’ai gagné plusieurs bronze, et j’ai fait deux finales, mais après ma blessure, je n’ai pas réussi à revenir dans le top 4, et donc l’année dernière, j’avais joué contre Coline en quarts, finissant 5ème. Cette année, j’étais dans le top 4, mais le tirage au sort ne m’a pas vraiment favorisé, cela fait partie du jeu !

Bon, le podium cette année, mais un peu déçue, car je pense que je pouvais faire mieux…

Quand au match, Chloé avait la possibilité de faire une finale, et à cause d’une combinaison de différents éléments – dont un excellent match de Julie – elle chute hier, et je savais qu’elle allait être à récupérer à la petite cuillère mentalement aujourd’hui.

Bon, maintenant, je ne base pas ma tactique là-dessus, je l’avais joué à Nantes, je savais ce que je devais faire tactiquement, mais il est évident que Chloé n’a pas joué à son meilleur niveau, et qu’il lui faudra plusieurs jours, voire plusieurs semaines pour se remettre de sa déception.

                              

[3/4] Geoffrey Demont 3-1 [5/8] Auguste Dussourd
                          16-14, 11-13, 11-9, 11-4 (58m)

Geoffrey enfin en Bronze...

Il l'a voulait cette médaille, et je pense que notre Michèle Lecomte Nationale dont c'était l'anniversaire il y a quelques jours serait très fière de ce poulain qu'elle a entraîné et en qui elle croyait tant.

Mais Auguste, il n'était pas venu là pour faire le figurant, et qu'il a bien joué!!! Les deux premiers jeux sont superbes, mais le Parisien manque de peu le premier, et je pense que c'est là que se joue le match.

Dans la tête d'abord, quand on mène 7/2, qu'on a 5 balles de jeux pour s'incliner 16/14, ça fait mal aux tripes. Et dans les jambes aussi. Surtout que le second est aussi serré, 13/11 remporté cette fois par Auguste, serré tout du long, avec cette fois 3 balles de jeu pour Geoff!

Et le 3ème, rebelotte, encore un gros jeu, à 9 partout, tout est possible, mais une contre amortie de revers et un stroke - enfin deux car on remet la balle après une sortie de court possible, et c'est 2/1 pour Geoff, 11/9.

Un gros coup de fatigue pour le joueur de Créteil à 3/3, il ne marquera plus qu'un seul point, 11/4 pour l'Aix, son papa très expressif - c'est exceptionnel - lève le poing. C'est un beau jour pour les Demont, Auguste devra attendre l'année prochaine pour le podium...

Dans le premier, je suis mené 7/2, et j’ai pensé au match de Lucas hier, mené 7/2 et qui revient ! Alors je me suis dit, allez, remonte.

Au niveau raquette, je pense qu’il était meilleur que moi, mais au niveau rythme, j’ai bien tenu tout le match, et je suis content, et c’est lui qui finit par craquer au 4ème.

Je reste sur deux défaites 3/1 contre lui, donc j’avais à cœur de prendre ma revanche, surtout dans mon nouveau club, et surtout devant le patron de ce club, et de lui montrer que je ne suis pas une mauvaise recrue…

Très heureux de ce bronze car je n’ai pas été épargnée par les pépins physiques entre septembre et décembre. J’ai fait une grosse préparation physique avec Thomas, et aussi je suis constamment en contact avec Renan pour mon entraînement spécifique squash, même à distance, il me dit quoi faire tandis que je suis à Paris pour mes études. Je travaille dur, tous les jours, et je suis content que ça paye aujourd’hui…
                            

[1] Coline Aumard 3-0 [5/8] Julie Rossignol
                        11-7, 11-1, 11-3 (23mn)

La Patronne, c'est Moi!

Ma Coline - pardonnez-moi cette familiarité - était sur le sentier de guerre aujourd'hui, et a donné tout le respect du à son adversaire en jouant son meilleur squash.

Julie et Coline se ressemblent physiquement, même ligne superbe, même coiffure, et un tempérament de battantes qui éclabousse le court....

Moi, j'aime beaucoup le jeu de Julie, elle ira loin, mais notre Coline aujourd'hui, lui a fait clairement comprendre que la Patronne, sur le court, c'était elle.

Cela m'a rappelé un match à Hong Kong entre Shabana à l'époque numéro 1 mondial Champion du Monde et Mohamed Elshorbagy, jeune aux dents longues. Il a passé son temps par terre, car Shabana ne le laissait pas lui en imposer....

Julie va sans doute monter haut et vite. Mais comme l'a dit Coline avec un grand sourire pendant la remise des prix: "pas trop vite quand même...."

Un très bon premier jeu de la joueuse du Squash95, puis Coline qui impose son jeu et sa puissance dans les deux suivants, 6/0 au second, 11/1, 4/1, 11/3 au troisième.

C'est une battante, et j'aime ça. A 5/1 dans le premier, elle me rentre quelques nicks superbes, un retour de service nick, il était beau celui-là... Je pense que j'ai voulu attaquer trop vite, perte d'intensité, de longueurs, elle a bien pris sa chance, et marque de jolis points.

Dans le second, je me suis mise dans ma bulle, je me suis concentrée sur mon squash, sans m'occuper du reste, et d'un seul coup, tout était plus propre, plus simple, de meilleurs choix tactiques, j'étais devant et je contrôlais bien.

Cela fait 20 ans que je joue au squash, c'est un beau cadeau ce titre, même si l'absence de Camille teinte le championnat d'une couleur un peu pourpre. Mais il faut quand même être là, faire ses preuves sur le court, et être présente mentalement, physiquement et tactiquement.

L'absence de Camille change l'objectif, au lieu de viser la finale, je me suis mise à viser le titre, en sachant que toutes les filles voulaient le titre, et que sur un court, tout peut arriver, sur un match, tout est possible.

Je ressens vraiment que ce week-end, j'ai renforcé ma position de numéro 2 française, et cela me fait très plaisir, tout comme ce titre de Championne de France.

                                

[2] Lucas Serme 3-2 [1] Grégoire Marche
                       4-11, 11-8, 11-5, 3-11, 11-8

Lucas on Fire

Ca été le tournoi des surprises, d'abord Julie Rossignol en finale, qu'on attendait pas du tout, et là, un match grandiose du Lucas contre un Grégoire un peu plat à partir du 2ème.

A dire vrai, après le premier jeu, je ne voyais pas comment Lucas allait pouvoir retourner la situation. Tit Greg était totalement en contrôle, des échanges monstrueux, mais c'était toujours le Valentinois devenu Vendargois (? pour l'orthographe) qui marquait le point. 11/4, en plus de 25mn....

"Je ne sais pas ce qui s'est passé, j'étais bien en contrôle au premier, et d'un seul coup, 4/4 dans le second, plus rien dans les jambes, complètement à plat" m'a dit Grégoire après son match....

Des petits problèmes à la maison me dit-on, plus la pression énorme d'être le favori niveau classement, et le favori du lieu. Ca fait beaucoup pour le même homme....

Et Lucas a joué le match parfait, 1 faute au premier, 0 au second, 3 dans le 3ème, 4 dans le 4ème, 0 au dernier.  Il a été patient, il était précis à l'arrière, et inventif, incisif à l'avant.

Le camp de Grégoire sentait que leur homme était en difficulté physique, qu'il avait du mal, mais quand il prend le 4ème de main de maître, 11/3, tous les espoirs sont à nouveau permis....

Mais dès le début du 5ème, il n'y a pour moi qu'un gagnant, Lucas. Il virevolte à l'avant, trouve des nicks Shorbagy Like, et use le physique et le mental de son adversaire qui ne trouve plus de solutions.

A 6/7, 7/8, tout est toujours possible, mais Lucas a confiance, n'a pas de pression, y croit, et encouragé par sa jeune femme Anne, s'envole vers son premier titre de Champion de France, 10/7, 11/8....

Comme je l'ai dit hier, depuis le mois d'août, je suis à la recherche de confiance, et j'avoue que je n'ai pas encore analysé pourquoi j'ai gagné aujourd'hui!

Je pense que c'est peut-être sur les points décisifs que ça se joue, j'ai été plus incisif que lui aux moments importants, j'ai eu l'impression qu'à des moments, il était fatigué, même si dans le 4ème, il joue très vite et trop bien.

Moi, j'ai gardé la même tactique tout le match, ralentir, le passer derrière, le faire un peu trépigner pour qu'il attaque dans des positions difficiles.

Au premier, je ne l'ai pas assez cadré derrière, pas de longueur, mais dès le deuxième, j'ai mieux jaugé mes coups, j'ai trouvé mes cibles, et je me suis ouvert le court....

Je suis super content de ce titre, bien sûr, mais aussi de battre pour la deuxième fois un joueur aussi significatif que Grégoire, cela va me redonner confiance pour mes prochains tournois...

                                            



France 2017

[Home] [France 2017] [Demies] [Quarts] [Jour 1] [Photos] [Présentation] [Tableaux] [Exhibition 2016] [France Interclubs] [Presse]